• luzerne

Luzerne

IDENTIFICATION DE CULTURE

Nom Commun   : Medicago sativa

Famille             : Fabaceae

Famille             : Faboideae

Genre             : Medicago

AIRE DE CULTURE

Au Maroc, la luzerne représente 22 % de la superficie en cultures fourragères et 50 % des unités fourragères totales. Les populations locales de cette culture sont largement utilisées dans les agro systèmes traditionnels marocains (des oasis et des montagnes) où l’élevage contribue fortement au développement socio-économique des familles locales. Par conséquent, dans ces régions, la viabilité économique des exploitations et la durabilité des écosystèmes dépendent de la capacité des ressources fourragères à résister aux conditions climatiques difficiles.

EXIGENCES PEDO-CLIMATIQUES

Précipitaions :

La luzerne est une espèce bien adaptée aux conditions climatiques du Maroc, puisqu’elle résiste bien à la sécheresse et peut produire dès que la pluviométrie dépasse 400 mm/an. Son cycle de production annuel en irrigué est de 8 mois et peut aller parfois jusqu'à 11 mois. Pour la culture en sec, il faut que le nombre de mois de sécheresse ne dépassent pas 4 à 5 et que les précipitations annuelles atteignent au minimum 500 mm ; néanmoins de nombreux individus peuvent périr pendant l'été.

Type de sol:

En culture sèche, on ne peut cultiver la luzerne que dans un sol qui est particulièrement convenable à sa culture. Il faut donc que le sol soit très fertile et profond, pas trop compact, neutre ou légèrement alcalin, contenant une certaine quantité d'humus pour retenir l'eau.

LE MATERIEL VEGETAL                    

Liste des variétés de luzerne annuelle inscrites sur la liste A du catalogue officiel:

Variétés annuelles : BADRIA, BARYA, HAOUZIA, JABLIA, KARAMA, KELSON, METTOUH, PARABINGA, PARAGGIO, SANTIAGO 

Liste de quelques variétés de luzerne pérenne inscrites sur la liste A du catalogue officiel :

Variétés pérennes : ADORNA, AFRICAINE, PROSEMENTI, BOLOGNA, SARDI SEVEN, SARDITEN, SUPER AURORA, VENUS, HYBRIFORCE 800, LAJOLLA, GRENN MASTER, GENESIS, EMH9, BORAC, BLUE MOON, BARMED, AMC101, AMC130, PROINTA-MORA, VERDOR.

INSTALLATION DE CULTURE

Préparation du sol

A l’installation, le labour profond est requis en terre trop argileuse et pour couper le système racinaire de précédent cultural. Le labour superficiel est nécessaire dans tous les cas pour ameublir le sol et favoriser un bon enracinement.

Etant donné la nature du système racinaire de la luzerne, pivotant, et la durée de la culture (4 à 5 ans), les travaux du sol, luzernière devra être exempt de mauvaises herbes et surtout du chiendent. Un labour profond est nécessaire.

Densité

La densité de semis et l'écartement vont modifier la structure du peuplement et conditionner les relations entre le rendement et ses composantes. Pour un rendement grainier élevé, les plantes doivent être semées à grand écartement afin d'obtenir des plantes vigoureuses.

Au Maroc, l'écartement interligne optimum varie entre 30 et 60 cm, étant donné que les luzernes porte graines sont toujours utilisées en début de saison pour la production de fourrage.

OPERATIONS CULTURALES

Irrigations, fertilisations régulières.

Fauchage.

FERTILISATION

La fumure de fond doit être très copieuse : de très bons rendements ont été obtenus avec une fumure de fond de :

-40 T de fumier par ha.

-300 unités d’acides phosphoriques (superphosphate triple).

-100 unités de sulfate de potasse.

Des fumures phosphopotassiques annuelles d’entretien peuvent être également apportées pour maintenir un bon niveau de fertilité du sol bien que leurs effets sur le rendement ne soient pas significatifs par rapport aux parcelles sans engrais.

IRRIGATION

Il faut compter 380 à 400 mm d'eau disponible avant chaque floraison. En général, on applique l'irrigation voulue avant la floraison en vue de constituer une réserve d'eau dans le sol.

Il est important de fractionner les apports d'eau en des doses modérées. L'irrigation est arrêtée à partir du début de la floraison. Parfois, un apport d'eau au stade de la formation des gousses est nécessaire, afin d'assurer un bon remplissage des grains.

PROTECTION PHYTOSANITAIRE

Les parasites rencontrés sur luzerne sont surtout les citones et phytonomes et parfois des pucerons. Ces derniers sont combattus facilement par l’utilisation d’un insecticide après coupe.

RECOLTE 

Le fauchage se fera au début de la floraison ou même légèrement avant, afin de ne pas retarder la coupe suivante. Une fois par an, il est recommandé de laisser une pleine floraison avant une coupe (reconstitution de réserves). Les rendements sont d’environ 100 t de vert par ha en 10 à 12 coupes.

Refferences

Janati A. Les cultures fourragères dans les oasis.In: Dollé V. (ed.), Toutain G. (ed.). Les systèmes agricoles oasiens. Montpellier : CIHEAM, 1990. p. 163-169 (Options Méditerranéennes : Série A. Séminaires Méditerranéens; n. 11).

Birouk A., 2004. Fiche technique-Production de semences de luzerne. Transfert de Technologie en Agriculture n°117. Bulletin Mensuel d’information et de liaison PNTTA.

Farissi M. et al., 2014.“Effet de la salinité sur la production et la qualité fourragère de populations de luzerne dans la région de Marrakech (Maroc)”, Fourrages, 219, 271-275

A.Hammani, A. El Masri, A. Bouaziz, Marcel Kuper. Valorisation de l’eau souterraine par les cultures fourragères dans le périmètre irrigué du Tadla, Maroc. T. Hartani, A.Douaoui,M. Kuper. Economies d’eau en systèmes irrigués au Maghreb, May 2008, Mostaganem, Alg´erie. Cirad, 10 p., 2009, Colloque- CD-rom.

Liste des variétés de luzerne annuelle inscrites sur la liste A du catalogue. Contrôle semences et plants. Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires. (http://www.onssa.gov.ma/).

Liste des variétés de luzerne pérenne inscrites sur la liste A du catalogue. Contrôle semences et plants. Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires. (http://www.onssa.gov.ma/).