• Arrosage

Actualités

CMGP souhaite contribuer au développement de l’irrigation au Sénégal

L’émergence à laquelle aspire le Sénégal à l’horizon 2035 passe par l’autosuffisance alimentaire. CMGP, leader de l’irrigation au Maroc, souhaite apporter sa contribution à ce défi.

Echange avec le responsable administratif et financier de CMGP Sénégal qui partage l’ambition du groupe au Sénégal.

M. Diop pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je suis le Responsable Administratif et Financier de CMGP Sénégal, filiale nouvellement créée du Groupe CMGP. Après un cursus finance à l’Ecole Polytechnique de Dakar et des expériences dans l’assurance et le BTP, j’ai rejoint le groupe CMGP en fin 2019.

Cela coïncidait avec l’ambition du groupe CMGP de s’implanter au Sénégal afin de se rapprocher des agriculteurs locaux et de leur apporter du support et de l’expertise.

Qu’est-ce qui a motivé une telle implantation au Sénégal ?

Le Sénégal est un pays où l’agriculture joue un rôle primordial : pour nourrir les populations mais aussi comme activité principale de la majeure partie de la population.

Pour augmenter les rendements agricoles et développer la production agricole, l’approvisionnement en eau des terres agricoles reste un défi majeur. La pluviométrie insuffisante et variable d’année en année est une énorme contrainte pour les agriculteurs de ce pays.

L’irrigation, en organisant un approvisionnement maitrisé et économe en eau des terres agricoles, fait partie de la solution. Fort de son expérience au Maroc, CMGP a l’ambition de contribuer au développement de l’irrigation au Sénégal.

Par ailleurs nous avons déjà effectué des projets fructueux au Sénégal par le passé qui ont confirmé la pertinence de notre offre pour le marché sénégalais.

Que pensez-vous de l’agriculture au Sénégal ?

Nous sommes en phase d’installation et sommes encore en train de découvrir l’écosystème agricole local. D’ores et déjà, on note une réelle impulsion politique pour accélérer la transformation du secteur et de vrais savoir-faire dans la culture de certaines denrées.

Notre ambition est d’apporter notre retour d’expérience sur l’irrigation au Maroc afin d’accélérer la métamorphose du secteur.

Expliquez-nous les produits de CMGP ?

CMGP se positionne progressivement sur tous les métiers de l’eau et de l’agriculture. Notre cœur de métier historique reste l’irrigation : l’étude, la conception, la production et fourniture de matériel, ainsi que l’installation de systèmes d’irrigation.

Typiquement un agriculteur, quelque soit la taille de son terrain, qui a besoin d’équiper son exploitation d’un système d’irrigation peut solliciter nos services pour l’accompagner dans la conception de son projet, le dimensionnement de l’installation, l’approvisionnement en équipements (rampes d’irrigation, conduites d’eau, pompage, filtration…), puis l’installation jusqu’à la mise en marche du projet.

Au-delà des projets d’irrigation, CMGP Sénégal se positionne également en tant que distributeur disposant d’un large portefeuille produits (+ 2000 références) dans les systèmes d’irrigation, l’énergie solaire (photovoltaïque) ainsi que d’autres équipements dans l’agriculture (filets, géomembrane, film paillage….).

En 25 ans CMGP est devenu le leader au Maroc avec plus de 170 000 ha de parcelles irriguées, ce qui représente tout de même plus que la surface irriguée au Sénégal.

Comment comptez-vous conquérir le territoire national ?

Notre démarche est déjà enclenchée avec des équipes déjà présentes et à l’œuvre. Nous avons une infrastructure opérationnelle de plus de 3 000 m2 à Dakar, incluant notre plate-forme de stockage, un showroom ainsi que nos bureaux. Concrètement, dès demain, les agriculteurs peuvent venir s’approvisionner en matériel dans notre agence sans avoir à attendre les délais d’importation. Cette disponibilité est un facteur différentiant de CMGP.

D’ici la fin de l’année, nous souhaitons continuer de nouer un dialogue fructueux avec les acteurs de l’écosystème, organiser un ou deux événements pour rencontrer les autorités, de potentiels clients, et de potentiels partenaires.

Nous attendons l’arrivée de la saison sèche pour faire monter l’activité opérationnelle de manière graduelle. A terme, nous souhaitons laisser notre qualité et notre réputation parler d’elles-mêmes, comme c’est le cas dans les pays où nous opérons déjà.

Quelles sont vos réalisations en Afrique ?

CMGP a une présence au Maroc de plus de 25 ans. Aujourd’hui, au Maroc, le groupe a une palette très large d’activités : un puissant réseau de distribution qui recouvre tout le pays et permet de toucher les agriculteurs de petite et moyenne taille, un bureau d’études de plusieurs dizaines d’ingénieurs qui se concentre sur les grands projets privés qui nécessitent une expertise plus pointue et un département qui s’occupe des marchés publics, notamment dans le déploiement d’infrastructures de l’eau.

Nous avons également eu de nombreux projets ailleurs en Afrique : Mauritanie, Sénégal, Mali entre autres. Et nous souhaitons partager notre savoir-faire avec toujours plus de pays en Afrique.

Où avez-vous le plus de notoriété ?

CMGP est très connu au Maroc où non seulement nous avons une position de leader, mais nous avons également contribué à faire émerger l’écosystème de l’irrigation au Maroc. Par ailleurs, notre qualité, garantie par de nombreuses certifications internationales, est également un facteur de fidélisation de nos clients.

Mais au-delà du Maroc, nous bénéficions d’une notoriété grandissante auprès des acteurs panafricains du secteur de l’irrigation. On espère également reproduire ce modèle au Sénégal.

Quels sont vos ressentiments ?

Je pense que CMGP n’a pas à rougir de ses 25 ans de parcours. Devenir leader dans le domaine de l’irrigation est une vraie source de fierté. Aujourd’hui nous nous concentrons sur les 25 prochaines années afin de contribuer à l’émergence d’une agriculture forte sur le continent africain, en commençant par le Sénégal.